électricien

Electricité, le choix des lampes et des lustres Meyrin

Pour qu’un intérieur soit harmonieux, la décoration des pièces est primordiale mais pas seulement. L’éclairage joue un rôle majeur pour la mise en valeur de toutes les pièces d’une maison. Les électriciens Lausannois insistent sur le fait qu’il vaut mieux des sources de lumières de 40 W réparties, qu’un seul luminaire trop violent.

 

Les types d’éclairage

 

Quant on planifie l’électricité d’une habitation, il est nécessaire de penser à placer les interrupteurs comme les luminaires, dans des endroits faciles d’accès. Les luminaires, les plafonniers et les lampes de table sont utilisés par les particuliers et les entreprises. Ces éclairages créent une ambiance confortable mais rares sont les personnes qui savent les utiliser à bon escient. On ne pense pas assez aux lampes d’appoint. Leur utilité est pourtant multiple, lecture et atmosphère lumineuse.

Les lampes décoratives ciblent le climat de la maison et adoucissent les angles des pièces. L’éclairage provenant du plafond ne doit pas nécessairement éclairer verticalement. Il peut être dirigé avec des spots. Si ces derniers sont trop modernes par rapport à l’ameublement, il est possible de les installer en éclairage indirect, derrière des bandeaux en acier ou en bois. Ces derniers pourront illuminer un mur, un tableau ou des photos.

 

Comment bien éclairer?

 

La gamme des luminaires se décline à l'infini

Une surface est plus ou moins éclairée selon que le flux lumineux qu’elle reçoit est important. Les électriciens l’appelle « l’éclairement ». Celui-ci est mesuré en lux, c’est la quantité de flux lumineux tombant sur chaque mètre carré. Lorsqu’une surface de 1 m2 reçoit un flux lumineux de 1 lumen, son éclairement est de 1 lux. L’éclairement d’un objet varie en fonction de l’éloignement de la source lumineuse. Les couleurs ont de même une grande importance dans la réflexion de la lumière. En effet, plus elles sont sombres, moins elles réfléchissent. De plus, elles ont besoin de lumière pour obtenir un éclairement donné. On appelle facteur de réflexion, le flux lumineux renvoyé par une surface par rapport à celui qu’elle reçoit. De ce fait, le blanc renvoie de 55 à 80% du flux reçu, selon sa pureté. Le jaune renvoie de 35 à 70% selon sa clarté. Le bleu renvoie de 5 à 50%, le vert de 10 à 55% et le noir de 5 à 10%, c’est dire l’importance du choix des couleurs dans un intérieur.

 

Suspensions et néon en zone cuisine

 

La cuisine mérite un éclairage réfléchi. Une lumière brutale, amplifiée par un carrelage brillant anéanti toute envie de cuisiner ou de partager un repas.  En revanche, une lumière insuffisante dessers les activités culinaires. Pour éviter toute erreur, l’éclairage de la cuisine doit être dirigé  vers le plan de travail et la plaque de cuisson. Au-dessus du coin repas, les suspensions sont idéales. Une suspension à hauteur modulable  sur la crémaillère et un néon fixé sous les rangements apporteront l’éclairage exemplaire.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*