Cheveux, Salon de beauté, Santé

Hydratation de la peau

Mémo-hydratation

Lorsque vous hydratez votre visage, n ‘oubliez pas le cou ! La peau y est très délicate et se ride aussi facilement que celle du visage. L’été, utilisez un hydratant coloré de préférence à du fond de teint. La gamme des produits hydratants colorés va du beige clair au brun profond; ils s’appliquent exactement comme un hydratant ordinaire. Vous pouvez aussi utiliser de la vaseline qui a un pouvoir anti desséchant. Allégez-la en versant quelques gouttes d’hamamélis dans le pot; remuez jusqu’à ce que le mélange devienne homogène et blanc. Les produits hydratants qui contiennent des écrans solaires sont généralement chers. Si vous utilisez séparément un écran solaire, appliquez-le avant le produit hydratant. Choisissez ces écrans solaires de la même consistance que votre produit hydratant.

Qu’est-ce qu’une belle peau ?

Pour toute femme, c’est une peau lisse, sans boutons et légèrement translucide. Cela signifie une peau bien hydratée. Un produit hydratant peut vous aider à avoir la peau douce

Le saviez-vous ? Les cosmétologues ont longtemps cru que le sébum, sécrétion naturelle de la peau était l’élément actif qui conservait la peau douce et souple. Afin de maintenir cette lubrification à son meilleur niveau, ils conseillaient l’utilisation de crèmes de nuit riches destinées à mettre la peau en état pour le lendemain. Ces crèmes étaient supposées pénétrer la peau et l’adoucir. C’était là une excellente solution mais celle-ci oubliait le rôle essentiel de l’eau.

C’est l’humidité autrement dit l’eau qui maintient la surface de la peau douce, et non les corps gras. Qu’elle soit naturelle et provienne des glandes sébacées ou qu’elle soit apportée par des produits hydratants appliqués extérieurement, la matière grasse ne fait qu’aider la peau à retenir l’eau. En recouvrant d’une couche de gras la surface de la peau, on empêche l’évaporation de l’eau contenue dans les couches profondes. Il n’est cependant pas facile de composer une crème pour la peau qui soit à la fois efficace et agréable à utiliser. Les crèmes de nuit d’autrefois étaient trop épaisses et trop grasses pour être utilisées le jour alors que c’est précisément pendant la journée que la peau est agressée et a le plus besoin d’être hydratée.

L’importance de l’hydratation

La surface externe de la peau est faite de cellules planes assez dures. Les cellules devraient être nourries naturellement par l’humidité fournie par les liquides du corps. Il faut donc boire beaucoup d’eau, spéciale-ment dans les climats chauds. L’alcool, en revanche, déshydrate la peau et lui est nuisible. Les cellules superficielles d’une peau bien hydratée sont lisses, transparentes et douces au toucher. Leur rôle consiste, en s’imbriquant en un réseau lisse et continu, à former une barrière étanche contre les bactéries, les agressions et pratiquement tous les éléments indésirables que l’environnement projette sur la peau. Le plus difficile pour la peau est de s’accommoder aux facteurs desséchants. Ceux-ci résident en particulier dans les conditions atmosphériques, lesquelles sapent littéralement les défenses naturelles de la peau par ses effets déshydratants.

Son aspect en souffre : en se desséchant, les cellules superficielles deviennent ternes et dures, jusqu’à se recroqueviller comme des feuilles mortes. Lorsque la couche de kératine est altérée et rugueuse, lorsqu’elle perd de sa cohésion, elle entraîne le dessèchement des cellules profondes de l’épiderme alors que ces cellules devraient être hydratées et intactes pour remplacer les cellules superficielles écaillées. Il en résulte une peau terne et grisâtre, et parfois de petites rides.

Les ennemis de la peau

Les pires agresseurs de la peau sont les mauvaises conditions atmosphériques, car elles s’attaquent à son humidité naturelle. Il faut absolument s’armer contre elles pour conserver à sa peau santé et beauté. Forte chaleur et grand froid sont particulière-ment néfastes. L’air sec nous entoure (inutile d’aller le chercher dans le désert maintenant que le chauffage central est partout…) et c’est un air assoiffé qui pompe l’humidité partout où il en trouve, y compris dans votre peau. Comment savoir si l’atmosphère où l’on vit est trop sèche ? Par exemple, lorsque le bois de fenêtres hermétiquement closes ne gonfle pas alors qu’il fait très froid dehors, on peut dire que l’air est sec. Ou encore, lorsque l’on verse de l’eau glacée dans un verre, celui-ci doit rapidement se couvrir de buée du fait de la condensation de l’humidité de l’air. Le moyen le plus facile de remédier à la sécheresse de l’air dans une pièce est d’y placer un humidificateur simple, tel que des bols d’eau posés près des radiateurs ou des plantes vertes à larges feuilles régulièrement arrosées. L’air en mouvement est aussi néfaste pour sa peau que l’air sec, que ce soit l’air du dehors, froid et venteux, ou l’air conditionné. A moins d’arrêter son climatiseur ou de refuser de sortir dans le froid et le vent, tout ce que l’on peut faire pour se protéger est d’utiliser des produits hydratants.

Qu’est-ce qu’un produit hydratant ?

Il a fallu de nombreuses années pour que les cosmétologues sachent mesurer l’hydratation de a peau et l’efficacité réelle des produits hydratants. Ceux-ci peuvent être soit anti desséchants soit réellement hydratants, soit les deux à la fois, telles les crèmes pour les mains, pour le corps ou pour le contour des yeux qu’elles préservent grâce à une consistance épaisse ou fluide. De la même façon que l’huile et le vinaigre se séparent peu après avoir été mélangés, l’huile et l’eau d’un produit hydratant ne formeraient pas un mélange homogène si on ne leur ajoutait pas des agents émulsifiants. Ces agents parviennent à marier l’eau et l’huile en les organisant sous la forme d’une émulsion. Les détergents, comme le savon et les tensio-actifs de synthèse, sont des agents émulsifiants. Quand on leur ajoute de l’eau, ils dissolvent les graisses et deviennent alors d’excellents produits de nettoyage. Les agents émulsifiants contenus dans les produits hydratants sont de composition similaire mais plus raffinée. Les crèmes d’autrefois étaient faites à partir d’huiles minérales (sous-produits de l’industrie pétrolière) et de cire d’abeille émulsifiées avec du borax. Elles faisaient office de démaquillant et de crèmes de nuit. Certaines, comme la « crème évanescente », étaient plus légères et utilisées comme base de maquillage. On l’obtenait en émulsifiant un acide gras (l’acide stéarique) et de l’eau. On y ajoutait une substance retenant l’eau, du glycérol, pour que la crème ne sèche pas dans le pot. Ces produits hydratants ont été utilisés pendant des années et restent encore les favoris de certaines femmes.

En savoir plus encore :

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*