Chirurgie esthétique

Mastoplastie additive ?

La mastoplastie additive vise à augmenter le volume et la consistance des seins en introduisant des implants mammaires. Les indications d’une mastoplastie additive sont les petits seins avec ou sans asymétrie ou un sein qui a perdu du volume et de la projection à la suite d’un allaitement répété ou d’un amaigrissement. En cas de ptose importante (chute des sinus vers le bas), il peut être nécessaire de combiner une opération de mastopsie ou de lifting mammaire.

La mastoplastie additive est une intervention de courte durée qui peut être pratiquée en chirurgie d’un jour ou d’une nuit. Les prothèses de dernière génération que nous utilisons sont sûres et biocompatibles ; elles sont disponibles en différentes formes et volumes afin de s’adapter à chaque cas particulier et de permettre un résultat « sur mesure ». La mastoplastie additive peut être réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation. Habituellement, la prothèse est introduite sous la glande mammaire ou sous le gros muscle pectoral.

On parle d’augmentation mammaire ?

L’hypoplasie mammaire se définit par un volume mammaire insuffisamment développé par rapport à la morphologie de la patiente. Elle peut être constitutionnelle (petits seins depuis la puberté) ou elle peut apparaître après une perte de poids importante ou une grossesse suivie d’un allaitement. Elle peut être isolée ou associée à une ptose mammaire, c’est-à-dire une insuffisance glandulaire accompagnée d’un relâchement cutané.

TYPES D’IMPLANTS MAMMAIRES

Tous les implants mammaires actuellement utilisés se composent d’une enveloppe externe et d’un produit de comblement interne. Le boîtier est toujours en silicone élastique (élastomère de silicone). En ce qui concerne le produit de remplissage, il existe des prothèses gonflables avec solution physiologique et des prothèses préremplies en gel de silicone.

Pour les implants mammaires gonflables, la prothèse est remplie de solution saline pendant l’opération. Ces prothèses permettent un ajustement facile du volume pendant l’intervention chirurgicale. Leur principal défaut est leur consistance, moins naturelle que les prothèses en gel de silicone.

À ce jour, il n’existe aucune preuve scientifique permettant d’établir une relation de cause à effet entre le gel de silicone et le diagnostic de maladies auto-immunes ou de cancer du sein.

INCISION DE LA PEAU

La gravure à travers laquelle l’implant est inséré peut généralement être de trois types :

Au niveau de l’aréole : une courte incision est pratiquée au bord inférieur de l’aréole (accès hémi-aréolaire inférieur), ou sous le mamelon (accès transaréolaire).

Dans la région axillaire (accès axillaire)

Au niveau du sillon sous-mammaire (accès sous-mammaire)

LA POSITION DES IMPLANTS MAMMAIRES

Les implants mammaires peuvent être placés à l’avant (pré-pectoraux) ou à l’arrière du gros muscle pectoral (rétro-pectoral). Les indications respectives de ces différentes positions tiennent compte avant tout de l’importance de la glande mammaire existante : si le volume de la glande est rare, voire absent, le logement de l’implant à l’arrière du sein est indispensable pour masquer le contour de la prothèse mammaire.
GESTES ASSOCIÉS

Si l’hypotrophie mammaire est associée à une ptose (seins  » tombants « , aréoles basses), il est préférable, en plus de l’insertion d’implants, de réduire l’enveloppe cutanée. La cicatrice sera alors plus importante (cicatrice péri-aréolaire complète +/- verticale).

En fonction de l’éventuelle nécessité d’associer un geste complémentaire, l’intervention durera en moyenne une à deux heures. La sortie a lieu le soir ou le lendemain de l’intervention.

Le résultat peut être apprécié à partir du deuxième, troisième mois, qui est la période nécessaire pour le ramollissement des seins et pour l’ajustement des implants.

L’insertion d’implants mammaires n’a aucun effet sur la formation du cancer du sein, ni sur la qualité de la surveillance du cancer du sein.

Sites internet à découvrir :
  1. https://www.entourage.ch/fr/technologies/chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire/
  2. https://www.laclinic.ch/chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire-implants/
  3. https://www.chirurgie-esthetique-suisse.ch/augmentation-mammaire/

Lisez aussi cette fiche sur le botox : https://docs.google.com/document/d/e/2PACX-1vQhMwLykSJj1x2zb53LyfuTHWAX9PBg7FrrPmOb4dlm7JSanlmtZAw9Bd89ifymWaXDUR1k1YIcLiSX/pub

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*