Impasse de la Ruelle 4, 1041, Suisse

+41 27 482 32 09

vlogstrats@gmail.com

Voyance ? Est-ce qu'il faut voir l'avenir ? -

voyance

Voyance ? Est-ce qu’il faut voir l’avenir ?

Voyance ? Est-ce qu’il faut voir l’avenir ?
5 (100%) 18 votes

Il est impossible pour la plupart des gens de faire la différence entre les deux, mais il y a une règle infaillible qui peut être suivie par n’importe qui : aucun voyant réellement développé n’exercera cette faculté pour de l’argent ou quelque chose d’équivalent : il ne s’en servira jamais pour satisfaire sa curiosité, mais seulement pour aider l’humanité.

Le grand danger pour la société pourrait venir de l’utilisation aveugle de l’individu qui, indigne du pouvoir d’un clairvoyant volontaire, souhaite enquêter et  » voir  » à volonté, ce qui peut être facilement compris. Il serait capable de lire la pensée la plus secrète. Par conséquent, l’aspirant à la vraie vision et à l’introspection spirituelle doit, tout d’abord, faire preuve d’altruisme. L’Initié est tenu par les vœux les plus solennels de ne jamais utiliser ce pouvoir pour servir ses intérêts personnels, aussi petits soient-ils.

La clairvoyance entraînée est utilisée pour enquêter sur des faits occultes et est la seule qui sert ce but. Par conséquent, l’aspirant a besoin de ressentir, non pas un désir de satisfaire une simple curiosité, mais un désir saint et altruiste d’aider l’humanité. Tant que ce désir n’existe pas, aucun progrès ne peut être fait pour obtenir une clairvoyance positive.

Pour reprendre contact avec les mondes intérieurs, il est nécessaire d’établir la connexion de la glande pinéale et du corps pituitaire avec le système nerveux cérébro-spinal, et d’éveiller à nouveau ces glandes. Lorsque cela sera réalisé, l’homme possédera à nouveau la faculté de perception dans les mondes supérieurs, mais à une plus grande échelle que dans le passé lointain, parce qu’il sera en relation avec le système nerveux volontaire et donc sous le contrôle de sa volonté. Grâce à cette faculté perceptive intérieure, tous les chemins de la connaissance lui seront ouverts et il aura les moyens d’acquérir des informations en son nom, ce qui fera passer toutes les autres méthodes d’investigation pour un jeu d’enfant.

Ce courant, aussi volumineux soit-il, doit être cultivé avant que la véritable formation ésotérique puisse commencer, ce qui est une condition préalable au travail conscient de soi dans les mondes intérieurs. Ainsi, une vie dans la moralité et consacrée à la pensée spirituelle doit être vécue par l’aspirant avant qu’il ne commence le travail qui lui donnera la connaissance des domaines superphysiques et lui permettra de devenir, dans le sens le plus large, une aide à l’humanité.

Lorsque le candidat a vécu une telle vie assez longtemps pour établir le courant de force spirituelle et est considéré digne et qualifié pour recevoir une instruction ésotérique, certains exercices lui seront enseignés pour mettre le corps pituitaire en vibration. Cette vibration provoquera la collision de l’hypophyse avec la ligne de force la plus proche, et lorsqu’elle s’en écarte légèrement, elle se heurtera à son tour à la ligne suivante, de sorte que le processus se poursuivra jusqu’à ce que la force de vibration ait été épuisée.

Lorsque ces lignes de force sont suffisamment détournées pour atteindre la glande pinéale, le but est atteint : la distance entre les deux organes a été éliminée, il y a maintenant un pont entre le Monde du Sens et le Monde du Désir. A partir du moment où il est construit, l’homme devient clairvoyant et est capable de diriger son regard où il le désire. Les objets solides sont vus de l’intérieur et de l’extérieur. L’espace et la solidité, comme obstacles à l’observation, ont cessé d’exister.

Il n’est pas encore un clairvoyant entraîné, mais il est un clairvoyant à sa volonté, un voyant volontaire. Sa faculté est très différente de celle que possède le médium. La personne en qui ce pont a été construit sera toujours en contact sûr avec les mondes intérieurs, car la connexion est faite et rompue à sa volonté. Peu à peu, l’observateur apprend à contrôler la vibration du corps pituitaire, afin de pouvoir entrer en contact avec l’une des régions des mondes internes qu’il souhaite visiter. La faculté est entièrement sous le contrôle de sa volonté. Il n’est pas nécessaire d’entrer en transe ou de faire quelque chose d’anormal pour élever votre conscience au Monde des Désirs. Vous voulez simplement voir et voir.

Ayant atteint cette faculté, le néophyte doit maintenant apprendre à comprendre ce qu’il voit dans le Monde des Désirs. Beaucoup de gens pensent qu’une fois qu’une personne est clairvoyante, toute la vérité s’ouvre à elle et parce qu’elle peut « voir », alors elle « sait tout » des mondes supérieurs. C’est une grave erreur. Nous savons que nous, qui sommes capables de voir les choses dans le monde physique, sommes loin d’avoir une connaissance universelle de tout ce qui existe. Il faut beaucoup d’étude et de dévouement pour connaître ne serait-ce qu’une petite partie des choses physiques auxquelles nous faisons face dans notre vie quotidienne.

En savoir plus : https://voyance.ch/voyants/alizee/

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*