Archives de catégorie : Salon de beauté

Hydratation de la peau

Mémo-hydratation

Lorsque vous hydratez votre visage, n ‘oubliez pas le cou ! La peau y est très délicate et se ride aussi facilement que celle du visage. L’été, utilisez un hydratant coloré de préférence à du fond de teint. La gamme des produits hydratants colorés va du beige clair au brun profond; ils s’appliquent exactement comme un hydratant ordinaire. Vous pouvez aussi utiliser de la vaseline qui a un pouvoir anti desséchant. Allégez-la en versant quelques gouttes d’hamamélis dans le pot; remuez jusqu’à ce que le mélange devienne homogène et blanc. Les produits hydratants qui contiennent des écrans solaires sont généralement chers. Si vous utilisez séparément un écran solaire, appliquez-le avant le produit hydratant. Choisissez ces écrans solaires de la même consistance que votre produit hydratant.

Qu’est-ce qu’une belle peau ?

Pour toute femme, c’est une peau lisse, sans boutons et légèrement translucide. Cela signifie une peau bien hydratée. Un produit hydratant peut vous aider à avoir la peau douce

Le saviez-vous ? Les cosmétologues ont longtemps cru que le sébum, sécrétion naturelle de la peau était l’élément actif qui conservait la peau douce et souple. Afin de maintenir cette lubrification à son meilleur niveau, ils conseillaient l’utilisation de crèmes de nuit riches destinées à mettre la peau en état pour le lendemain. Ces crèmes étaient supposées pénétrer la peau et l’adoucir. C’était là une excellente solution mais celle-ci oubliait le rôle essentiel de l’eau.

C’est l’humidité autrement dit l’eau qui maintient la surface de la peau douce, et non les corps gras. Qu’elle soit naturelle et provienne des glandes sébacées ou qu’elle soit apportée par des produits hydratants appliqués extérieurement, la matière grasse ne fait qu’aider la peau à retenir l’eau. En recouvrant d’une couche de gras la surface de la peau, on empêche l’évaporation de l’eau contenue dans les couches profondes. Il n’est cependant pas facile de composer une crème pour la peau qui soit à la fois efficace et agréable à utiliser. Les crèmes de nuit d’autrefois étaient trop épaisses et trop grasses pour être utilisées le jour alors que c’est précisément pendant la journée que la peau est agressée et a le plus besoin d’être hydratée.

L’importance de l’hydratation

La surface externe de la peau est faite de cellules planes assez dures. Les cellules devraient être nourries naturellement par l’humidité fournie par les liquides du corps. Il faut donc boire beaucoup d’eau, spéciale-ment dans les climats chauds. L’alcool, en revanche, déshydrate la peau et lui est nuisible. Les cellules superficielles d’une peau bien hydratée sont lisses, transparentes et douces au toucher. Leur rôle consiste, en s’imbriquant en un réseau lisse et continu, à former une barrière étanche contre les bactéries, les agressions et pratiquement tous les éléments indésirables que l’environnement projette sur la peau. Le plus difficile pour la peau est de s’accommoder aux facteurs desséchants. Ceux-ci résident en particulier dans les conditions atmosphériques, lesquelles sapent littéralement les défenses naturelles de la peau par ses effets déshydratants.

Son aspect en souffre : en se desséchant, les cellules superficielles deviennent ternes et dures, jusqu’à se recroqueviller comme des feuilles mortes. Lorsque la couche de kératine est altérée et rugueuse, lorsqu’elle perd de sa cohésion, elle entraîne le dessèchement des cellules profondes de l’épiderme alors que ces cellules devraient être hydratées et intactes pour remplacer les cellules superficielles écaillées. Il en résulte une peau terne et grisâtre, et parfois de petites rides.

Les ennemis de la peau

Les pires agresseurs de la peau sont les mauvaises conditions atmosphériques, car elles s’attaquent à son humidité naturelle. Il faut absolument s’armer contre elles pour conserver à sa peau santé et beauté. Forte chaleur et grand froid sont particulière-ment néfastes. L’air sec nous entoure (inutile d’aller le chercher dans le désert maintenant que le chauffage central est partout…) et c’est un air assoiffé qui pompe l’humidité partout où il en trouve, y compris dans votre peau. Comment savoir si l’atmosphère où l’on vit est trop sèche ? Par exemple, lorsque le bois de fenêtres hermétiquement closes ne gonfle pas alors qu’il fait très froid dehors, on peut dire que l’air est sec. Ou encore, lorsque l’on verse de l’eau glacée dans un verre, celui-ci doit rapidement se couvrir de buée du fait de la condensation de l’humidité de l’air. Le moyen le plus facile de remédier à la sécheresse de l’air dans une pièce est d’y placer un humidificateur simple, tel que des bols d’eau posés près des radiateurs ou des plantes vertes à larges feuilles régulièrement arrosées. L’air en mouvement est aussi néfaste pour sa peau que l’air sec, que ce soit l’air du dehors, froid et venteux, ou l’air conditionné. A moins d’arrêter son climatiseur ou de refuser de sortir dans le froid et le vent, tout ce que l’on peut faire pour se protéger est d’utiliser des produits hydratants.

Qu’est-ce qu’un produit hydratant ?

Il a fallu de nombreuses années pour que les cosmétologues sachent mesurer l’hydratation de a peau et l’efficacité réelle des produits hydratants. Ceux-ci peuvent être soit anti desséchants soit réellement hydratants, soit les deux à la fois, telles les crèmes pour les mains, pour le corps ou pour le contour des yeux qu’elles préservent grâce à une consistance épaisse ou fluide. De la même façon que l’huile et le vinaigre se séparent peu après avoir été mélangés, l’huile et l’eau d’un produit hydratant ne formeraient pas un mélange homogène si on ne leur ajoutait pas des agents émulsifiants. Ces agents parviennent à marier l’eau et l’huile en les organisant sous la forme d’une émulsion. Les détergents, comme le savon et les tensio-actifs de synthèse, sont des agents émulsifiants. Quand on leur ajoute de l’eau, ils dissolvent les graisses et deviennent alors d’excellents produits de nettoyage. Les agents émulsifiants contenus dans les produits hydratants sont de composition similaire mais plus raffinée. Les crèmes d’autrefois étaient faites à partir d’huiles minérales (sous-produits de l’industrie pétrolière) et de cire d’abeille émulsifiées avec du borax. Elles faisaient office de démaquillant et de crèmes de nuit. Certaines, comme la « crème évanescente », étaient plus légères et utilisées comme base de maquillage. On l’obtenait en émulsifiant un acide gras (l’acide stéarique) et de l’eau. On y ajoutait une substance retenant l’eau, du glycérol, pour que la crème ne sèche pas dans le pot. Ces produits hydratants ont été utilisés pendant des années et restent encore les favoris de certaines femmes.

En savoir plus encore :

Coiffure, si vous passiez par les extensions de cheveux ?

Des cheveux longs ? Des cheveux très longs ?

Les services de coiffure se sont amplement développés depuis les années 80 où l’on imaginait pas arriver un jour à mettre au point une méthode permettant le rajout de cheveux. Chers lecteurs et chères lectrices les extensions de cheveux c’est un choix mais c’est aussi une source de commerce équitable et les sites internet que j’ai acceptés de mettre en valeur dans cet article font de gros efforts en ce sens, que cela soit dans le cheveux indien ou russe qui correspond chacun le mieux aux européennes. Les cheveux longs chez une femme cela change beaucoup de choses et cela a inspiré bien des poètes de la langue française :

Poème de Louis Aragon

C’était au beau milieu de notre tragédie
Et pendant un long jour assise à son miroir
Elle peignait ses cheveux d’or Je croyais voir
Ses patientes mains calmer un incendie
C’était au beau milieu de notre tragédie
Et pendant un long jour assise à son miroir
Elle peignait ses cheveux d’or et j’aurais dit
C’était au beau milieu de notre tragédie
Qu’elle jouait un air de harpe sans y croire
Pendant tout ce long jour assise à son miroirElle peignait ses cheveux d’or et j’aurais dit
Qu’elle martyrisait à plaisir sa mémoire
Pendant tout ce long jour assise à son miroir
À ranimer les fleurs sans fin de l’incendie
Sans dire ce qu’une autre à sa place aurait dit

Elle martyrisait à plaisir sa mémoire
C’était au beau milieu de notre tragédie
Le monde ressemblait à ce miroir maudit
Le peigne partageait les feux de cette moire
Et ces feux éclairaient des coins de ma mémoire

C’était un beau milieu de notre tragédie
Comme dans la semaine est assis le jeudi

Et pendant un long jour assise à sa mémoire
Elle voyait au loin mourir dans son miroir

Un à un les acteurs de notre tragédie
Et qui sont les meilleurs de ce monde maudit

Et vous savez leurs noms sans que je les aie dits
Et ce que signifient les flammes des longs soirs
Et ses cheveux dorés quand elle vient s’asseoir
Et peigner sans rien dire un reflet d’incendie

Des sites internet à découvrir

Soins hydratants

JUS DE LÉGUMES ET BONNES HUILES

Lutter contre le dessèchement cutané passe aussi par quelques astuces. Le Côté alimentation, mise sur les jus de légumes, riches en sels minéraux; qui retiennent l’eau et compensent la déperdition par la transpiration. Complétez leurs bienfaits grâce è une cure de compléments alimentaires. Ceux contenant des huiles d’onagre et de bourrache sont particulièrement indiqués pour préparer l’épiderme à affronter le froid ou les variations de température. L’eau ménagère est souvent calcaire et la peau en souffre. Si possible, optez pour des robinets équipés d’un système anti-calcaire. Et lorsque vous utilisez des produits détergents sans gants, appliquez ensuite sur vos mains un soin hydratant. Si vous prenez l’avion, buvez beaucoup d’eau et appliquez régulièrement une noisette de votre crème hydratante. La pressurisation est un facteur de déshydratation intense. Pour savoir à quels soins hydratants recourir, il faut discerner les besoins de votre peau. Elle est sèche depuis votre plus tendre enfance ? Elle est occasionnellement déshydratée par des facteurs environnementaux ou internes ? Ou bien elle brille, vous gratifie même de points noirs mais tiraille cependant? Autre possibilité: elle est normale à tendance sèche ; un petit coup de pouce quotidien suffit pour qu’elle retrouve son équilibre.

SÉCHERESSE DE LA PEAU

Contrairement à une peau déshydratée qui souffre occasionnellement d’un manque d’eau, une peau sèche de nature présente un déficit pennanent de lipides. Cette carence en corps gras l’empêche de constituer, à sa surface, un film hydrolipidique résistant. Mal armée contre les agressions extérieures, sensible, rêche, la peau sèche risque en outre de se rider prématurément. Pour contrarier cette tendance, il faut la bichonner. De l’extérieur, avec des soins relipidants, et de l’intérieur, en buvant au mains un litre et demi d’eau par jour.
RÉPARATION PONCTUELLE

En fonction de l’environnement ou de l’état de santé (fatigue physique ou morale), la peau peut être plus ou moins déshydratée. Il lui faut des soins qui désaltèrent les épidei nies assoiffés, comme après une exposition au soleil. Fines et légères, leurs textures pénètrent rapidement, sans laisser de film gras sur la peau. Ces vagues de bien-être font disparaître les sensations de tiraillement. Attention, elles ne sont pas destinées à nourrir en profondeur ou durablement.
LE SÉBUM

Le rôle du sébum est de protéger l’épiderme  du dessèchement. Du sébum, la peau grasse n’en manque certainement pas En revanche, tout comme les autres types de peau, elle peut souffrir d’une carence en eau et desquamer. Et produire plus de sébum en tentant de compenser ce déficit, d’où encore plus d’imperfections. La solution pour briser ce cercle ? Utiliser des cosmé-tiques en phase aqueuse conçus pour ce type de peau. Afin d’atténuer l’aspect luisant, l’idéal est d’utiliser une crème hydratante dotée d’une action matifiante.
ENTRETIEN AU QUOTIDIEN La nature vous a fait cadeau d’une peau dont le système d’hydratation fonctionne parfaitement? Vous n’avez donc plus qu’a l’entretenir pour qu’il dure le plus long-temps possible. Votre mission est simple : protéger et renforcer le film hydrolipi-dique. Évitez les gants de crin comme les gommages trop abrasifs. Pour votre rituel de nettoyage biquotidien, procédez tout en douceur. Et pour maintenir le taux d’hydratation de votre épiderme, misez sur des produits jour et nuit recourant à des actifs connus pour retenir l’eau, comme l’acide hyaluronique..

Sites internet pour en savoir plus :

https://www.riccardomarsili.fr

Épilation définitive laser ♀ femmes Lausanne

Épilation, pourquoi et comment ?

Lausanne est une ville où les épilation c’est beaucoup développée depuis les années 2000.

Le Chuv un hôpital universitaire y a beaucoup contribué de par la mise en place de techniques modernes et novatrices. L’épilation n’a à la base rien à voir avec les hôpitaux nous diriez-vous ? C’est totalement vrai cependant le fait de rassembler des connaissances très pointues en médecine esthétique a forcément favorisé l’émergence de ce que l’on appelle les lasers médicaux. Avant de parler d’épilation laser en effet les médecins n’utilisaient le laser que dans des cas d’objectifs médicaux. Vous trouverez à Lausanne beaucoup de centres de soins esthétiques proposant la prestation d’épilation laser définitive. Notre rédaction vous conseille de ne faire appel qu’à des centres ayant des médecins en charge des prestations de médecine esthétique. En effet le laser à but médical n’est pas anodin. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte pour que la prestation se passe sans ennuis de santé pour vous.

ÉGYPTE ANCIENNE : pratique très courante chez les femmes qui avaient l’habitude de se raser tout le corps sauf les cheveux. Les hommes et les prêtres, au contraire, ne la pratiquaient que pour des questions religieuses. Cléopâtre a inventé l’ancêtre de ce que nous appelons aujourd’hui la crème dépilatoire…
GRÈCE DE MAGNA et ROME IMPÉRIALE : la présence de cheveux chez les femmes est synonyme de mauvaise hygiène alors que les hommes le pratiquaient pour des raisons pratiques, surtout chez les athlètes. La méthode consistait à frotter doucement des coquilles de noix chauffées au rouge sur la peau
Orient : foyer du HAMMAM le culte de l’épilation a toujours été bien établi. Ici est né le
technique d’épilation au moyen d’un fil de coton tendu entre les doigts.
Ce que toutes ces périodes ont en commun jusqu’à présent, c’est le caractère invasif et la douleur conséquente que ces techniques qu’ils ont provoqués.
Moyen âge : Cette période est caractérisée par l’utilisation d’une aiguille incandescente qui est insérée directement dans le bulbe pileux

Au fil du temps, les techniques se sont améliorées de plus en plus grâce à l’invention du rasoir.
au milieu des années 1700 jusqu’à ce que les techniques soient disponibles pour tous les goûts : de la crème dépilatoire, aux rasoirs, à la
l’épilation à la cire et enfin la lumière pulsée.

Deux sites à découvrir :

http://www.entourage.ch/fr/solutions/femme/silouhette/epilation-laser/

Dr Riccardo Luigi Marsili – Chirurgien esthétique